NOUS VOUS INVITONS À METTRE À JOUR VOTRE NAVIGATEUR POUR UNE EXPÉRIENCE OPTIMALE DU SITE SCHIAPARELLI.COM

Collection Haute Couture Automne-Hiver 2021-2022 | Maison Schiaparelli

HAUTE COUTURE

AUTOMNE HIVER 2021/22

MATADOR COUTURE

AUTOMNE HIVER 2021/22

Pendant deux ans, j'ai pu dire que la nostalgie ne m'intéressait pas, qu'elle n'était pas mon sujet. Cette saison, néanmoins, c'est par elle que tout a commencé. Je me suis surpris à m'interroger, encore et encore : que se passerait-il si l'on combinait un peu de Manet, un peu de Lacroix, un peu des années 1980, un peu des années 1880, un peu de matador, un peu d'extraterrestre, un peu d'Ingres, un peu de brillant, beaucoup de couleurs ? Saurais-je le faire ? Et si oui, à quoi cela ressemblerait-il ?


La réponse est ici, avec ma quatrième collection de couture, "The Matador", qui honore la vision d'Elsa sans pour autant en être prisonnière.

MATADOR COUTURE

AUTOMNE HIVER 2021/22

Pendant deux ans, j'ai pu dire que la nostalgie ne m'intéressait pas, qu'elle n'était pas mon sujet. Cette saison, néanmoins, c'est par elle que tout a commencé. Je me suis surpris à m'interroger, encore et encore : que se passerait-il si l'on combinait un peu de Manet, un peu de Lacroix, un peu des années 1980, un peu des années 1880, un peu de matador, un peu d'extraterrestre, un peu d'Ingres, un peu de brillant, beaucoup de couleurs ? Saurais-je le faire ? Et si oui, à quoi cela ressemblerait-il ?


La réponse est ici, avec ma quatrième collection de couture, "The Matador", qui honore la vision d'Elsa sans pour autant en être prisonnière. Si j'ai voulu, la saison précédente, travailler la notion de déconstruction, repousser les limites de la couture, tenter d'en renverser toutes les règles tacites, faire des choses que nous n'étions pas "censés" faire, je me suis pour cette collection senti libre de créer quelque chose de férocement, indéniablement, et indéfectiblement beau - parce qu'il faut parfois savoir se rebeller contre la beauté pour mieux y revenir.


Cela coïncide aussi avec un retour à l'innocence, à cette joie qui m'a poussé à me lancer dans la mode. Il y a un an, j'avais l'impression de dessiner dans un contexte de fin du monde. Mais ce n'était pas la fin du monde. Nous sommes toujours là. La mode est toujours là. La couture est toujours là. Et non seulement elle est toujours là, mais inscrite dans un monde de flux qui dépend de plus en plus de ce qui peut être facilement reproduit et diffusé numériquement, son pouvoir de vous transporter est plus grand que jamais.


Je voulais honorer le potentiel infini et le pouvoir de cette forme artistique en revenant à la mode que j'aimais dans ma jeunesse. La nostalgie aveugle n'est pas saine : nous ne pouvons pas romancer le passé, surtout quand, pour tant de personnes, le passé n'est pas du tout romantique. Mais le cadeau que nous fait la mode tient à cette capacité de rendre les choses possibles, et c'est aussi là que réside sa promesse ; si nous rêvons suffisamment fort, peut-être parviendrons-nous à faire exister ce beau passé.


Cette collection a été conçue en trois parties. La première rend hommage aux vestes Schiaparelli du passé : on retrouve ces références aux formes iconiques de la Maison dans la veste courte en denim blanc inspirée des matadors, ornée de manches tubulaires brodées et de glands en soie noire, portée sur une jupe en tulle structurée. Mais aussi dans la veste à manches cintrées en crêpe de laine noir, généreusement brodée de dizaines de roses en soie rose coquillage - un hommage direct au chef-d'œuvre de Jean Cocteau et Schiaparelli de 1937. C'est encore plus emblématique avec cette peau de soie multicolore utilisée pour le premier look, un vêtement réalisé à partir d'échantillons vintage de Schiaparelli que nous avons collés ensemble pour le reconstruire à l'identique. J'ai imaginé toutes ces pièces comme si elles étaient en conversation avec certaines des créations les plus irrévérencieuses et imaginatives d'Elsa Schiaparelli de la fin des années 30, recréées ici par Lesage, avec nombre des techniques et matériaux de l'époque.


La deuxième partie de la collection se concentre sur le corps et les bijoux, un élément clé du vocabulaire figuratif de la maison. Il s'agit cette fois de dialogues entre le dur et le souple, la machine et l'humain, le métal et le tissu. Voici par exemple un bijou épousant la forme délicate de deux poumons humains, dont la conception fait penser à un tissu fibreux trempé dans l'or, porté sur une robe en crêpe noir austère. Voici encore des moulages en forme de torses associés à une étole comme découpée dans des sacs poubelle noirs appliqués sur de la soie, déchiquetés puis retricotés ensemble. Les bijoux iconiques de la Maison se font aussi broderies, épousant les formes anatomiques de nez, de ventre, de lèvres infinies et d'yeux en céramique, patinés d'or à la manière de Giacometti, sertis dans des cadres rococo. Il en est de même pour les accessoires : comme cette minaudière en forme de lèvres géantes ou ce fermoir de ceinture avec une main moulée qui semble étreindre la taille de celle qui la porte.


Enfin, au cœur de mon propos, il y a une célébration de la couleur : une robe en velours stretch noir, parfaitement ajustée, est ornée d'une gigantesque rose en faille de soie rose shocking en son centre ; une autre robe en velours de soie se distingue par ces seins doux et semi-coniques et, cet éventail de peau de soie bleu Renaissance dans le dos. Tout ici semble à la fois exagéré et essentiel : les couleurs - bleu bleuet, rose saumoné, orange terracotta - sont aussi flamboyantes et joyeuses que les formes elles-mêmes.


Cette collection est ouvertement chargée d'une émotion, aussi étourdissante que celle que l'on ressent lorsque l'on tombe amoureux. Elle est par ailleurs un hommage au romantisme, à la démesure, aux rêves, car au fond, sincèrement, y a-t-il quelque chose de plus important aujourd'hui que de rêver en grand ? De rêver d'un monde meilleur ? De saisir à deux mains chaque parcelle de beauté ?


Voici ce que j'aimerais : Plus de mode à la va-vite. Plus de pièces impersonnelles. Plus de cynisme. Plus d'ironie. Plus de timidité. Plus de froideur. Donnez-moi au contraire davantage de beauté, de sérieux, de romantisme, plus d'efforts. Je souhaite que cette collection procure à tous ceux qui vont la découvrir le pur plaisir que la mode peut nous apporter dans les moments difficiles, et à travers elle, la promesse d'encore plus de joie lorsque les nuages se dissiperont. Donnez-moi plus de mode ! Donnez moi plus d'espoir !

Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Schiaparelli pour être les premiers informés de nos actualités, de nos nouvelles collections et de nos films exclusifs.
Titre
Veuillez vérifier votre titre
Titre
M.
Mme
Mlle
Prenom
Optionnel
Nom
Veuillez vérifier votre nom
!
Email
Veuillez vérifier votre adresse email
En cliquant sur « envoyer » vous consentez à recevoir des « newsletters » de la société Schiaparelli.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité des informations qui vous concernent.
Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à contact@schiaparelli.com, téléphone : 33 (0)1 76 21 62 64,
21, place Vendôme - Paris 1er
Du lundi au vendredi : 11h – 18h CET.

Pour en savoir plus, consultez notre Politique de données personnelles ainsi que le site de la CNIL.
Merci
Vous êtes à présent inscrit à la newsletter Schiaparelli.
Titre
M.
Mme
Mlle
Annuler
Mon panier d’achat
Sous-total - TVA incluse
2250,00 €
Livraison estimée
GRATUIT
Total
2250,00 €
La quantité a été ajustée en fonction des stocks disponibles
Votre panier est vide
Quantité
1
2
3
4
Annuler
Demande d’information
Afin d’obtenir plus d’information sur le produit que vous aimez, laissez-nous vos coordonnées et l’une de nos conseillères prendra contact avec vous dans les meilleurs délais.
Titre
Veuillez vérifier votre titre
Titre
M.
Mme
Mlle
Prenom
Veuillez vérifier votre prénom
Nom
Veuillez vérifier votre nom
Telephone
Veuillez vérifier votre numéro de téléphone
Email
Veuillez vérifier votre adresse email
* Champs requis pour le traitement de votre demande.

Conformément à la Loi informatique du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Ce droit peut-être exercé en vous adressant à customerservice@schiaparelli.com, en justifiant de votre identité.
Merci
L’une de nos conseillères prendra contact avec vous dans les meilleurs délais.
Titre
M.
Mme
Mlle
Annuler
Indicatif
Annuler